Les chroniques photographiques du hérisson masqué

27 avril 2011

Allonger la profondeur de champ en macro : le "stacking" avec CombineZP

Pour compléter mon précédent article sur la "macro extrême abordable", je vais vous parler d'une technique appelée le "stacking" et du logiciel CombineZP.

Cette technique consiste à fusionner plusieurs photographies d'un même sujet dans le but d'agrandir la profondeur de champ. C'est très pratique dans le cas où votre objectif préféré possède un piqué excellent à f/5,6 (par exemple) mais que la profondeur de champ qui vous intéresse pour mettre votre sujet en valeur se situe davantage à f/16 (une ouverture à laquelle le piqué est moins bon). Dans ce cas, à vous de faire plusieurs clichés à f/5,6 en retouchant le point pour "balayer" la zone que vous souhaitez voir nette. Compilez ensuite ces clichés avec un logiciel de "stacking".

On m'en a conseillé un qui est entièrement gratuit... je vous le recommande à mon tour : CombineZP.

Voici un exemple de ce que j'ai obtenu avec cette technique à partir de cinq photographies :

zoomcombinezp

Pour finir, les liens qui vont bien :

_ une vidéo sur le stacking (en anglais)

_ un lien vers combineZP (téléchargez les fichiers combinezp.exe * et fftw3.dll * puis mettez les tous les deux dans un dossier CombineZP et voilà !)

Posté par behemoth37 à 12:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 avril 2011

Technique photo : la macro extrême abordable

Un "tutoriel" pour réaliser ce type de cliché.

macro_aper_u

Avec l'agrandissement à 100% ci-dessous, vous pourrez voir à quel point le piqué obtenu est bon.

macro_100_

Il existe du matériel dédié à ce type de photographie, les objectifs dits "macro". Parmis ces objectifs, il y en a un qui est destiné uniquement à ce genre de cliché et qui n'a pas d'égal chez les autres constructeurs à ma connaissance, le Canon MP-E 65mm, qui offre un rapport allant de 1 à 5 (valeur comprise entre 950 et 1100 euros). Il est presque indispensable d'utiliser un flash annulaire pour avoir des résultats satisfaisants. Le modèle correspondant chez Canon (ring lite mr-14ex) se situe entre 470 et 560 euros. Vous l'aurez compris, en achetant du matériel dédié, vous risquez de casser votre tirelire, comptez 1500 euros. Si comme moi, vous n'êtes pas équipé chez canon, ça devient impossible...

Voici donc le matériel que j'utilise pour ce type de photo :

matos

- un objectif manuel lumineux : Pentax-M 50mm f/1,7 (40 à 60 euros d'occasion)

- une série de bague d'allonge  (12 à 15 euros)

- 2 flashs Yongnuo (35 à 45 euros par flash)

- un kit de déclencheurs avec un émetteur et deux récepteurs (25 euros)

Montant total de l'investissement : environ 160 euros seulement ! Ce matériel vous offrira de nombreuses autres possibilités car vous aurez désormais deux flashs radiocommandés que vous pourrez utiliser dans d'autres projets photographiques : portrait en studio ou en extérieur, photo animalière, reportage, lightpainting, ...

Voici ce que ça donne au niveau de l'installation :

installation

Vous remarquerez que la mouche attend sagement... c'est normal, elle n'est plus de ce monde, trouvée à l'état de cadavre ! Ok, je vous l'accorde, "macro-étiquement" parlant, ce n'est pas le top... mais je reste convaincu qu'en fixant les flashs à l'objectif, je pourrai en faire autant qu'avec le MP-E et un flash annulaire. Il faut juste me laisser le temps de bricoler quelque chose d'assez propre et fiable, je reviendrai poster le résultat sur ce blog avec de belles photos macro plus "conventionnelles" ! Promis !

En bonus et pour conclure ce tutoriel, je vous ai fait une comparaison entre mon "kit macro" et le sigma 70-300mm apo macro dans des conditions identiques. A titre d'information, cet objectif coûte entre 180 et 220 euros à lui seul...

comparaison_macro_objo2

Posté par behemoth37 à 11:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2011

De retour !

16 mois que je n'ai pas posté sur mon blog... c'est long et il s'est passé pas mal de choses entre temps.

Je passerai en revue tout mon matériel photo sur le blog prochainement pour vous présenter mes dernières acquisitions et donner mes impressions sur l'intérêt de posséder tel ou tel équipement. En tout cas, mon K200D ne m'a pas quitté depuis juin 2009 et je ne suis pas prêt d'en changer... je préfère investir dans des optiques de qualité que dans un nouveau boîtier.

Concernant les photos publiées sur ce blog... j'ai supprimé la liste des albums. Allez plutôt voir le book photo que j'ai ouvert depuis quelques temps.

Posté par behemoth37 à 13:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2011

Masques de hérisson : un blog au service de tous !

Wahou ! Rien sur ce blog depuis décembre 2009...

Pourtant j'ai l'agréable surprise de voir qu'il est toujours visité, pour deux raisons notamment.

La première c'est pour mon article sur l'utilisation des filtres close-up, et la seconde c'est pour les diffuseurs de flash interne.

Et bizarrement, en troisième position, je remarque que des gens tombent sur ce blog en cherchant des masques de hérisson... xD !

Donc afin que ce blog soit utile à tous... voici des liens vers les masques de hérisson que j'ai pu trouver sur Internet... merci qui ?! Merci Erinaceus le hérisson masqué !

Le plus mignon : http://www.sonata.co.uk

Le tout-fait réaliste :http://www.janbrett.com

Celui à colorier : http://www.apetipa.com

 

Posté par behemoth37 à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2009

Diffuseur (réconciliez vous avec votre flash intégré)

Ca y est j'ai enfin reçu mon diffuseur après 6 semaines !

Bon ok ça vient de Chine... ça m'a coûté 6 euros seulement (frais de port inclus... il ne fallait pas trop en demander).
Dans une boutique en France, ça vaut dans les 25€ (sans frais de port).
Il existe plusieurs types de diffuseur pour flash intégré et plusieurs astuces pour en fabriquer soi-même à moindre coût (utilisation de papier calque... balle de ping pong découpée...). Agacé d'essayer des montages plus ou moins efficaces, j'ai trouvé cette petite perle sur eBay. Ce diffuseur est en plastique rigide, donc très costaud (rien à voir avec les écrans diffuseurs) et s'insère directement dans la griffe flash de votre appareil (autrement dit : au top en ce qui concerne la stabilité sur l'appareil !).

Voici un petit aperçu de la chose (cliquez pour agrandir) :

pr_sentation_diffuseur

Légende

  1. Vue des éléments (support + 3 diffuseurs)
  2. Vue de dessus (monté sur l'appareil)
  3. Vue de 3/4 (monté sur l'appareil)
  4. Résultat obtenu avec diffuseur blanc
  5. Résultat obtenu avec diffuseur bleu
  6. Résultat obtenu avec diffuseur jaune

Diffuser Ok ! Mais pourquoi ?
Il est très important de diffuser la lumière de votre flash intégré. Le mieux, c'est encore de ne pas l'utiliser et d'investir dans un flash externe... mais là ce n'est plus le même budget !
Alors pourquoi diffuser lorsqu'on utilise ce maudit flash interne ? c'est simple...
Plus votre flash est petit, plus la lumière émise par l'éclair est "dure". Vous aurez donc un sujet hyper lumineux (vous savez... avec ces magnifiques reflets sur peau grasse), un fond très sombre sur lequel on verra énormément les ombres portées et des couleurs dénaturées... et je ne vous parle même pas de l'éclairage ambiant qui de son côté est inexistant !
En diffusant, vous aurez de meilleurs résultats à tous les niveaux.
Ce "test maison" renforcera mes propos (Cliquez dessus pour agrandir). Le sujet photographié ne se prête pas vraiment à ce type de test mais on observe quand même des différences.

test_avec_sans_diffuseur

Encore une fois, idéalement, utilisez un flash externe équipé d'un diffuseur... et encore mieux utilisez un flash déporté ! La source lumineuse sera plus large... donc la lumière sera moins dure et en déportant le flash, vous éliminerez les "yeux rouges" et pourrez créer des éclairages directionnels (bien plus esthétiques !).

Mais bon.. un petit rappel s'impose... investissement dans le diffuseur 6 EUROS... investissement dans un flash externe 250 à 500 EUROS pour de l'entrée de gamme... no comment !

Sur ce, à vos diffuseurs !

Posté par behemoth37 à 12:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2009

Filtres close-up (description et utilisation)

Ayant revendu mon Tamron 70-300mm Macro, j'ai voulu tester les filtres close-up sur mon superzoom 18-200mm pour pouvoir œuvrer occasionnellement dans la macrophotographie.
Je pensais que l'effet produit serait à peu près le même qu'un multiplicateur... et bien pas du tout.
J'étais d'abord déçu car la mise au point était impossible !!!... jusqu'à ce que je comprenne le rôle de ces filtres.
En fait, ils n'ont rien à voir avec les doubleurs (ou multiplicateurs) dans la mesure où ils ne "grossissent" pas l'image initialement obtenue avec l'objectif utilisé. Ces filtres servent uniquement à réduire la distance minimale de mise au point.
Autrement dit : ils n'agrandissent pas votre image, ils vous permettent juste de vous rapprocher du sujet (close-up... ça porte bien son nom!).
Ils créent également un effet "loupe"... l'image peut être très nette au centre et plus floue sur les bords. A vous d'en jouer pour créer des effets macros.
Plus le coefficient du filtre (ou de l'ensemble des filtres) est important, plus vous pourrez vous rapprocher du sujet, mais plus la plage de mise au point sera réduite... ce n'est pas pratique au début mais une fois qu'on a pigé le truc, ça marche assez bien.
Pour être plus concret... un petit exemple (complètement inventé... mais pratique pour illustrer)

  • sans filtre, vous pourrez faire la mise au point entre 50cm et l'infini (soit une plage infinie)
  • avec un filtre x2, vous pourrez faire la mise au point entre 35 et 70cm (soit une plage de 35cm)
  • avec un filtre x4, vous la ferez entre 25 et 40 cm (soit une plage de 15cm)
  • avec un filtre x10, vous la ferez entre 15 et 20 cm (soit une plage de 5cm)

En dehors de ces valeurs mini et maxi... c'est flou !
Je précise à nouveau que ces valeurs sont inventées pour l'exemple... je n'ai pas mesuré exactement.

Mais comme vous m'êtes sympathiques... (si si !) je vous ai préparé un petit test "sur le terrain" fait maison !
Cliquez dessus pour agrandir

test_avec_sans_closeup

J'espère que cela pourra vous être utile.
A vos commentaires !

Posté par behemoth37 à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2009

Pentax-m 50mm f/1,7

Depuis un certain temps, j'hésitais à faire l'acquisition d'un objectif à focale fixe et à grande ouverture. Ce type d'objectif est souvent utilisé pour les portrait (à grande ouverture vous aurez un arrière plan flou et un sujet net) ou pour photographier en milieu lumineux hostile (comprenez : avec un éclairage faible...).
J'ai franchi le pas il y a quelques temps en achetant le Pentax-M 50mm f/1,7. Cet objectif très ancien (produit entre 1977 et 1984) se monte parfaitement sur mon K200D... (HoUrA pour Pentax, champion de la rétrocompatibilité !).
La qualité des photos produites est vraiment géniale.
Entièrement manuel, il faut néanmoins utiliser le "bouton vert" bien pratique du K200D, pour que l'appareil choisisse la vitesse d'obturation adéquate.
Cela retardera votre cliché d'à peine 2 secondes et il sera inutile de le refaire si les conditions de luminosité ne changent pas.

A f/1,7 les photos manquent de piqué mais vous pourrez quand même immortaliser des sujets en mouvement en basse lumière. Par contre ce qui est vraiment génial, c'est la qualité des photos à f/8 ou f/11. Le piqué est vraiment excellent ! Dès f/5,6 on observe déjà une nette amélioration mais à f/11, on atteint un niveau très très très satisfaisant.
Bon forcément à f/11, il faudra faire avec un temps de pose plus long... et donc avec un risque de flou si vous photographiez un sujet en mouvement. Mais bon... si la lumière est bonne, no problemo !

Pour preuve, voici un petit comparatif qui confortera cette idée.
Note : le sujet était placé à la lumière du jour devant une fenêtre sous un soleil éclatant (ça aide!)

test_50mm

Remarquez le temps de pose : on passe de 1/4000s à 1/250s. Ça reste tout à fait acceptable pour figer un sujet en mouvement !

Si vous hésitez à faire l'acquisition de ce type d'objectif, un conseil... jetez vous dessus sans hésiter ! Ces petites pépites sont très abordables (entre 60 et 80 € d'occasion) et très solides (fabrication métal... rien à voir avec les objectifs plastiques actuels). Vous pourrez donc les sortir avec un temps capricieux sans craindre la perte de centaines d'euros de matériel !

Si vous optez pour le modèle Pentax-A (un peu plus cher), vous pourrez même profiter des automatismes de bases de votre appareil.

Posté par behemoth37 à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 octobre 2009

Bi-kit ou Superzoom ???

C'est la dernière question que je me suis posé après quelques crises sur le terrain et après la lecture du dernier numéro de "Chasseur d'images" dans lequel figurait un article intitulé "Bien choisir son objectif"...

J'avais jusque là opté pour le Bi-kit, à savoir un objectif Pentax trans-standard 18-55mm et un zoom Tamron 70-300mm macro. Finalement je me suis réorienté vers l'option superzoom : un Tamron 18-200mm, malgré une perte de qualité convenue (un peu plus de distorsion dans les valeurs extrêmes de la plage focale et un peu plus d'aberration chromatique).

Mais bon... aucun regret, loin de là :

  • J'arrêterai de pester après le 70-300mm dont la mise au point était impossible à moins de 1,8m à 70mm (voire plus !)... pas pratique lorsqu'on suit un sujet en mouvement qui se rapproche de vous rapidement.
  • J'arrêterai de me plaindre du poids et de l'encombrement des deux objos dans mon fourre-tout.
  • J'arrêterai de me faire peur à chaque changement d'objectif à la va-vite (chutes mortelles du matériel ou poussières sur le capteur)
  • Je ne serai plus frustré de louper une photo géniale parce que la plage focale de l'objectif employé ne me le permettait pas... et que pourtant j'avais l'objectif idéal à porté de main, bien au chaud dans le fourre-tout... mais pas sur l'appareil !!!!

Posté par behemoth37 à 23:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 juillet 2009

HDR... donnez un ton surréaliste à vos photos.

Connaissez vous le HDR... High Dynamic Range ?

"L'imagerie à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) regroupe un ensemble de techniques numériques permettant d'obtenir une grande plage dynamique dans une image. Son intérêt est de pouvoir représenter ou de mémoriser de nombreux niveaux d'intensité lumineuse dans une image. Cette technique s'effectue en permettant d'attribuer plus de valeurs à un même pixel. D'abord développée pour les images générées par ordinateur, la technique s'est ensuite adaptée à la photographie numérique." (définition Wikipédia)

Bref...plutôt que de me lancer dans des explications interminables, je vous direz juste que pour réaliser ce type d'image il vous faut plusieurs clichés exposés de manières différentes (3 au minimum) et un logiciel de traitement HDR (il en existe des payants et des gratuits).

Voici un exemple assez parlant que j'ai réalisé à l'aide du logiciel gratuit et libre Qtpfsgui. Vous avez l'image HDR et en dessous les trois photos que j'ai utilisées (1 sous-exposée, 1 exposée normalement, 1 surexposée).

HDR_s

Si vous voulez essayer, voici quelques liens utiles : qtpfsgui - tutoriel en français - documentation sur le HDR. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à m'envoyer vos réalisations.

Posté par behemoth37 à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juillet 2009

Un blog photo... sans photo ???

Avec ce message, je viens rectifier le tir... c'est vrai que pour l'instant, ce "blog photo" porte mal son nom puisqu'il n'en contient aucune !

Je poste donc quelques photos sur le thème : Cathédrale Saint-Étienne de nuit.

Je n'en suis pas vraiment satisfait mais bon... mes clichés ont perdu en netteté quand je les ai réduits. J'ai compensé en utilisant un filtre numérique mais il les a rendu plus "pixelisés".

Bref... à vous les commentaires !

Posté par behemoth37 à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :